Manifestations pour le climat samedi 2 février

Mise à jour 3 février : nous étions 40’000 dans les rues hier, toutes générations confondues. Faisons monter la pression et exigeons la déclaration de l’urgence climatique ainsi que des mesures concrètes pour sortir de l’impasse !

Après la MAGNIFIQUE mobilisation des jeunes le 18 janvier (ils étaient 22’000 dans les rues des villes suisses), accompagnons-les samedi 2 février dans une manifestation massive et déterminée pour faire comprendre à nos autorités immobiles qu’il est temps de s’occuper de l’urgence climatique !

Les manifestations auront lieu à Bâle, Berne, Genève, Neuchâtel, Lausanne, St-Gall, Zurich, Fribourg, Bellinzone, Lucerne, Soleure, Delémont et Bienne.

Toutes les infos pratiques sur les liens suivants :

https://www.klimademo.ch/
https://climat21.ch/events/agenda.html

climatEt pour se motiver (ainsi que prendre la mesure de tout ce dont nous sommes aujourd’hui redevables aux jeunes, nous, les adultes endormis ou complices), voici l’intervention à la COP24 de Katowice de Greta Thunberg, la collégienne suédoise qui a lancé le mouvement de la grève scolaire pour le climat :

Version sous-titrée français disponible ici.

Chaque personne mobilisée compte. Chacun, chacune. Aucune excuse, face à une telle urgence. Sinon, que direz-vous à vos enfants en leur léguant une poubelle ?

« The year 2078, I will celebrate my 75th birthday. If I have children maybe they will spend that day with me. Maybe they will ask me about you. Maybe they will ask why you didn’t do anything while there still was time to act. You say you love your children above all else, and yet you are stealing their future in front of their very eyes. » (Greta Thunberg, COP24 Katowice, décembre 2018)

« We have not come here to beg world leaders to care. You have ignored us in the past and you will ignore us again. We have run out of excuses and we are running out of time. We have come here to let you know that change is coming, whether you like it or not. The real power belongs to the people. » (Greta Thunberg, COP24 Katowice, décembre 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.