Vous rêvez d’une vie connectée ?

Éric Sadin, écrivain et philosophe, auteur de La Vie algorithmique. Critique de la raison numérique, nous explique ce qui nous attend : « un cauchemar civilisationnel ». Lucide et magistral !

Écoutez Éric Sadin dans l’émission Histoire Vivante du 6 novembre 2015.

Extraits de l’entretien :

« Nous allons vers une marchandisation intégrale de la vie humaine avec les objets connectés qui collectent des données relativement au corps, au comportement, aux habitudes et suggèrent en retour des offres de produits et services ajustées à chaque instant du quotidien. »

« L’idéologie de l’innovation numérique s’est imposée comme l’horizon indépassable de notre temps. »

« Ce qui se joue, c’est une sorte de cauchemar civilisationnel, c’est-à-dire la connaissance en temps réel de toutes nos existences, et pas par les gouvernements, mais par des compagnies privées. Alors si ça c’est un modèle de civilisation vertueux, idéal ou que l’on peut espérer, moi en tout cas je ne le souhaite pas et non seulement je ne le souhaite pas, mais j’ai décidé de m’y opposer frontalement. »

« Il faut dresser des contre-pouvoirs. Or il n’y a pas suffisamment de contre-pouvoirs, puisque le pouvoir politique est dans la collusion, puisqu’il mange dans la main des industriels, puisqu’il se soumet au lobbying numérico-industriel. »

« Il est temps d’agir individuellement et collectivement, notamment par un geste très simple : le refus des objets connectés et le refus du téléchargement des applications de mesure de la vie. […] Si nous n’achetons pas, c’est terminé. »

Voir aussi cet article et le site web d’Éric Sadin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.