Le Salève par Monnetier (Haute-Savoie)

Parcours sur toute la longueur du Salève, d’Etrembières à St-Blaise. Le passage à Etrembières est désagréable et la montée depuis Monnetier n’est ni intéressante, ni sans danger (trafic). Je conseille par conséquent vivement de préférer le col de la Croisette pour se rendre au sommet du Salève.

Description et photos du parcours

Approche par Veyrier et le sentier du bord de l’Arve jusqu’à Etrembières, où l’on rejoint la route et un trafic démentiel dans une de ces zones commerciales immondes dont nos amis français ont le secret : des routes et des bagnoles partout, une autoroute et des hypermarchés – l’enfer sur terre !

La route en direction de Reignier est dangereuse, mais on la quitte rapidement, au premier carrefour, pour monter vers Bas-Mornex par une rue résidentielle à l’écart du trafic. Prendre à droite avant de rejoindre la route de Monnetier (D15) et contourner le Mont Gosse par le Nord, côté Petit Salève. On rejoint la route du Salève dans les hauts de Mornex, avant d’arriver à Monnetier, où l’on traverse tout le village par l’ancienne route. La montée du Salève commence ici. La pente est soutenue jusqu’au débouché dans les hauts pâturages, la route étroite, le trafic modéré mais dangereux (!) et la vue… nulle.

A parler franchement, je n’ai pris aucun plaisir dans cette montée, avant d’atteindre la gare supérieure du téléphérique. A partir de là, le panorama est magnifique et la pente plus douce. Si vous souhaitez parcourir cette partie du haut Salève sans devoir affronter une montée désagréable, prenez le téléphérique. Et si vous n’aimez pas être suspendu à un câble (comme moi), montez par la Croisette !

En hiver, cette route est toutefois déneigée et reste ouverte au trafic jusqu’au col de la Croisette. C’est donc la seule possibilité pour les cyclistes qui n’ont pas un VTT de rouler sur la crête du Salève. La descente peut ensuite se faire par la Croisette sur le versant ouest (D45) ou la route de La Muraz sur le versant est (D48).

Cet itinéraire se poursuit quant à lui au-delà de la Croisette (barrière fermée en hiver) vers le col des Pitons, par la D41A. Jusqu’au lieu-dit La Croix-Biche, sur le Mont Sion, on parcourt le même chemin que la “Route des Crêtes” : courte description et photos ici.

De La Croix-Biche à Maisonneuve, la descente est modérée et la route plutôt calme. Ça change dès que l’on s’engage sur la route de Frangy : selon l’heure, il peut y avoir beaucoup de trafic sur le long tronçon tout droit qui conduit à Viry. La route n’est pas assez large pour permettre aux voitures de dépasser un cycliste lorsque du trafic arrive en sens inverse, mais il y a toujours l’un ou l’autre crétin qui tente malgré tout de passer : je conseille par conséquent de rouler au milieu de la chaussée tant que la voie en face n’est pas libre.

Il faudra être prudent jusqu’à Soral, où l’on retrouvera pistes cyclables, chemins agricoles et petites routes dépourvues de trafic pour arriver jusqu’en ville. Après quelques heures dans le silence de la montagne, le retour est toujours un peu difficile…

(Photos à venir)

    2 réflexions sur « Le Salève par Monnetier (Haute-Savoie) »

    1. Très heureux de pouvoir être utile aux cyclistes enthousiastes qui ne redoutent pas les belles montées ! N’hésitez pas à tourner les pages de ce site, vous y trouverez de nombreux autres itinéraires grimpant sur tous les reliefs de notre belle région – et si je n’ai pas encore décrit un parcours qui vous intéresse, dites-le-moi : je fouillerai dans mes souvenirs pour le faire…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.