Dégommons le F-35 !

En juin dernier, les autorités suisses ont décidé d’acheter 36 avions de combat F-35 au constructeur américain Lockheed Martin, qui fait ainsi sa promotion : « L’avion le plus meurtrier du monde. » Les citoyens responsables de ce pays n’acceptent pas d’être complices d’un tel gaspillage, que ce soit pour des raisons techniques, stratégiques, budgétaires, ou simplement par principe, lorsque l’urgence est ailleurs et le meurtre interdit. C’est la raison pour laquelle une initiative populaire fédérale a été lancée contre ce projet d’acquisition, que je vous invite à signer et à diffuser très largement à vos contacts disposant du droit de vote en Suisse.

Je rappelle qu’en septembre 2020, lorsque le peuple a dû se prononcer sur le budget de 6 milliards de francs destiné à l’acquisition de nouveaux avions de guerre, c’est un tout petit oui à 50,1% des votants qui est sorti des urnes – ce qui signifie que 1’597’000 électeurs ont exprimé leur opposition. Et il ne faut que 100’000 soutiens pour qu’une initiative fédérale soit soumise au vote ! Autant dire que notre lamentable ministre de la guerre, le lobby armasuisse et les partisans de ce gaspillage risquent de souffrir d’insomnie ces prochains mois. Car personne n’a oublié le dégommage dans les urnes du précédent projet d’achat de l’avion Gripen en 2014 !

C’est toute la magie de ce pays (outre les montagnes magnifiques) : les citoyens peuvent quand ils le désirent envoyer en enfer les mauvaises décisions de leurs autorités !

Les arguments des opposants à l’achat du F-35 américain sont innombrables et les lecteurs curieux trouveront une liste de liens à ce propos en fin d’article. Toutefois, en ces jours de Conférence Internationale sur le Climat (COP26 de Glasgow), il me paraît pertinent de relever le très mauvais classement de la Suisse en matière d’émissions de gaz à effet de serre : ce pays doté d’institutions démocratiques très avancées se comporte en effet comme un véritable voyou mondial et, si sa taille n’était pas aussi modeste, serait l’un des principaux responsable du changement climatique. En effet, lorsqu’on prend en compte à la fois les émissions intérieures et celles réalisées dans les pays producteurs de nos biens de consommation, la Suisse se classe au 15e rang mondial des plus gros émetteurs de CO2 par habitant, parmi 221 pays.

Représentation graphique : http://www.globalcarbonatlas.org/fr/CO2-emissions
Sélectionnez l’année 2018, Type : Consommation et Unité : tCO2/pers.

Autres articles intéressants sur le sujet :

Une seule cause : l’hyperconsommation, dans l’un des pays les plus riches du monde. Et au passage la preuve irréfutable que l’argent ne nous rend pas meilleurs.

Par conséquent, il me semble tout à fait déraisonnable d’ajouter à ce médiocre bilan le gaspillage de milliards de francs d’argent public (et la production de tonnes de CO2 supplémentaires) qui seront bien mieux investis dans le soutien à une véritable transition écologique (et non à une couche de vernis vert sur une économie toujours plus prédatrice), ainsi qu’à la solidarité internationale vis-à-vis des pays qui souffrent de notre boulimie consommatrice.

Autrement dit, il ne s’agit pas aujourd’hui de protéger une société aliénée et suicidaire à l’aide d’armes ultra-meurtrières, mais bien d’engager de toute urgence une transformation de nos modes de vie vers des formes durables, solidaires, écologiquement et socialement supportables. Dans cet objectif, six milliards ne seront pas de trop – ni les milliards supplémentaires que laissent présager certaines publications, y compris américaines, à propos des coûts réels d’exploitation du F-35.

A vos signatures, et descendons cet avion !
Arguments contre le F-35 et autres sources d’info :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.